Fin du mandat de l’Équipe Ad Hoc

Ultima reunião equipe ad hoc

Le 29 avril a réuni les membres de l’équipe ad hoc pour la création du Réseau Mondial des Écoles Mariste. L’équipe, qui a commencé sa mission en 2019, s’est réunie pour finaliser le travail qu’elle a effectué ensemble et pour conclure son mandat.

Le Supérieur général, Frère Ernesto Sanchez, s’est adressé aux membres de  l’équipe en remerciant chacun d’entre eux pour les sacrifices et les efforts consentis pour atteindre l’étape de lancement du réseau.

Dans son discours, il a remercié tous les membres de l’équipe pour leur disponibilité à faire partie de la Commission internationale, reconnaissant pour le temps qu’ils ont consacré à ce travail (au milieu de nombreuses autres activités ordinaires), et leur précieuse contribution.

Il a poursuivi en disant que « depuis plusieurs années, l’idée de mettre en réseau nos écoles réparties sur les cinq continents se développe » et que le XXIIe Chapitre général nous a invités « à construire des réseaux de mission mariste au niveau des Provinces et des Districts, des Régions et de l’Administration générale, qui favorisent l’innovation et le renouveau dans nos efforts d’éducation et d’évangélisation. »

Le Frère Ernesto a rappelé à l’équipe que « en tant que commission, ils ont été invités à développer une proposition pilote pour le Réseau d’Écoles Maristes et leur contribution a permis de générer un ensemble d’idées liées à cet objectif et à ce que l’on attend de ce RÉSEAU, la valeur ajoutée que nos écoles peuvent avoir en faisant partie dudit RÉSEAU, et des idées pour le lancement, qui aura lieu très bientôt ».

Il s’est montré optimiste sur le fait que ce RÉSEAU sera un autre signe concret de notre cheminement en tant que Famille Mariste Mondiale, dans la ligne du Chapitre général. Il pense que, bien que le service de cette commission soit maintenant terminé, chacun des membres continuera à s’impliquer d’une manière ou d’une autre pour soutenir la création et le développement de ce projet dans leurs propres Provinces, Districts et Régions.

Le rassemblement, qui s’est déroulé en ligne à l’aide de la vidéoconférence zoom, a été l’occasion pour les membres de récapituler le chemin parcouru jusqu’à présent et aussi de donner des idées et des suggestions en vue de la mise en œuvre de tout ce qui a été fait.

Le directeur du Secrétariat pour l’Éducation et l’Évangélisation, le frère Carlos Alberto Rojas, a présenté un résumé du travail accompli depuis la réunion inaugurale de l’équipe en 2019 jusqu’à aujourd’hui. Le résumé a mis en lumière la consultation initiale de l’Institut par le biais d’une enquête, la division de l’équipe en groupes de travail avec l’inclusion de certains invités. D’autres domaines couverts par le résumé étaient l’événement de lancement du Réseau, le document de feuille de route, la planification de la plateforme numérique, ainsi que des réflexions sur les projets interactifs du réseau.

Les membres ont eu le temps de s’exprimer librement et, à l’aide d’un outil Padlet, de procéder à une évaluation interactive.

Pour conclure la réunion, le Vicaire général, frère Luis Carlos Gutiérrez, a prononcé quelques mots d’encouragement (lire ici: English | Español). Il sert de personne de liaison du Conseil général au Secrétariat pour l’éducation et l’évangélisation avec le frère Ben Consigli.

Le frère Luis Carlos a invité tout le monde à réfléchir à trois domaines majeurs depuis que l’équipe s’est réunie :

1.         Apprécier le caractère poétique de leur travail : Les membres de la Commission ont parcouru ensemble un chemin peu connu. Un chemin inexploré. Il a été touché dès le début par leur attitude d’exploration, de créativité et d’acceptation face à la nouveauté. Pour lui, il y a de la poésie dans ce réseau mondial de projets scolaires. Selon lui, « en fait, il y a une poésie existentielle dans chaque expérience ».

2.         Être des ponts : il a rappelé aux membres qu’ils ont fait un merveilleux voyage, partageant leur expérience nationale, régionale, interculturelle et internationale. Il a également rappelé qu’au niveau de l’Institut, il existe un certain nombre de projets actifs visant à construire une culture de collaboration, de compréhension mutuelle et de mise en réseau.

3.         Faire un pacte : il a appelé tous les membres du comité à faire des pactes pour le bien de la société, de l’éducation et de l’humanité, sachant que l’un des espoirs du Global School Network est de capturer l’esprit central de ce que signifie faire des alliances. Le Réseau Global d’Écoles sera le principal VÉHICULE de connexion éducative dans le monde mariste et sera la source d’une extraordinaire RICHESSE culturelle, sociale et spirituelle qui inspirera le monde mariste dans les 79 pays avec une présence mariste.

Enfin, les membres de la Commission ont été invités à continuer à être les ambassadeurs du Réseau Mondial d’Écoles Maristes.